Siguiri: le fiasco et des bléssés au conseil communal. Qu’est ce qui...

Siguiri: le fiasco et des bléssés au conseil communal. Qu’est ce qui s’est reellement passé?

0
PARTAGER

La session communale de Siguiri a été marquée par un fiasco le mardi 17 mars 2020 entre les camps rivaux dont le parti indépendant SIMA et le RPG ARC EN CIEL.
Tous les 41 conseillers communaux de Siguiri étaient présents dans la matinée du mardi 17 mars 2020 au siege de la commune pour une session extraordinaire dont l’objectif était de procéder au projet de rénovation du grand marché de la ville .Quelques minutes après l’ouverture de la session par le Maire de la commune urbaine Elhadji koumba Magassouba, les conflits Eclatèrent entrainant un affrontement entre les deux camps rivaux du conseil communal. La bagarre a fait au moins quatre blessés, des chaises vandalisées et des téléphones perdus. Mamady Condé dit « van » l’un des protagonistes, accuse le camp d’en face d’avoir provoqué cette pagaille. « Ce matin, on était en session sur le projet de rénovation du grand marché. Avant l’ouverture de ladite session, j’ai vu deux nouveaux visages qui ne sont pas des conseillérs. J’ai demandé alors au Maire si les autres citoyens qui sont dehors peuvent entrer, le Maire a répondu par l’affirmative. C’est lorsque je suis sorti pour appeler les gens que moussa Sacko dit dona s’est levé pour m’insulter père et mère. Il a pris la chaise pour me frapper » a-t-il dit. Une thèse réfutée par Moussa Sacko dit dona. Ce dernier accuse son adversaire (van ndlr) d’avoir voulu saboter la session. « Nous avons réussi des informations depuis hier que van viendrait saboter la session. Nous avons des preuves palpables, qu’il viendra chasser le Maire aujourd’hui. Le matin, il est venu dans un véhicule rempli des jeunes loubards. Moi j’étais dans la salle quand il a pris la parole. Il a demandé au Maire de faire sortir les deux citoyens qui assistaient à cette session, j’ai dit non c’est leur droit d’y suivre. Donc il est sorti pour appeler ses loubards pour leur dire de rentrer. C’est à ce moment que son frère a pris la chaise pour me frapper, j’ai eu une blessure à l’oreille et une autre conseillère kade Keita a été blessée » accuse t’il. Quelques heures après le Préfet colonel Moussa Condé a convoqué les deux camps à la Préfecture pour trouver une solution amiable. Dossier à suivre
AMARA FOFANA
622044257

Comments

comments