KANKAN : Le Mouvement sauvons le Milo s’apprête à embellir et entretenir...

KANKAN : Le Mouvement sauvons le Milo s’apprête à embellir et entretenir la zone assainie.

0
PARTAGER

Dans le cadre de la protection, la restauration et la sauvegarde du fleuve milo ; le mouvement sauvons le Milo continue son offensive. Apres avoir assaini l’une des parties des berges les plus insalubres en drainant environ 85m3 d’ordures, ce mouvement ne compte pas se limiter là. Il compte aménager l’endroit ; histoire de le rendre plus attrayant et propre. C’est dans cette optique que les membres dudit mouvement ont fait une prise de contact avec les autorités communales et le syndicat des transporteurs de la Gare routière « Badaa ». Objectif : faire les derniers réglages pour la bonne exécution des travaux prévus dans la matinée de ce jeudi 2 juillet 2020.
Au terme des deux rencontres, le Directeur projet en l’occurrence Moussa le Bon Condé est revenu sur le bien fondé de cette démarche.
« Nous sommes sur les démarches afin que la zone qui a été assainie puisse être une zone qui ne soit plus insalubre. Pour cela ; il va falloir que nous procédions au traitement de la rame… C’est d’envoyer de la terre battue et de la latérite après mettre du sable. Il nous a été dit de trouver 20 chargements de latérites avec les camions et 20 chargements de sable avec des camions. Nous sommes partis à la Mairie pour solliciter la main d’œuvre nécessaire que nous allons payer. Car on les a expliqué qu’il y’a eu des zones où la machine n’a pu toucher. Deuxièmement, nous sommes venus voir le syndicat des transporteurs puis que ce sont eux qui nous ont facilité l’acquisition des engins. Donc nous sommes venus leur voir pour que nous puissions avoir des moyens de transport encore pour que le reste du travail soit fait » a-t-il déclaré avant de lancer un appel pressant à toutes les bonnes volontés de leur venir en aide.
Selon le Directeur Projet, la phase 2 sera consacrée à la sensibilisation des populations riveraines par rapport à l’occupation anarchique mais surtout à la lutte contre l’insalubrité. « Assainir la zone dans le projet éclaireur, c’est faire un travail bien fait pour qu’il y ait un impact positif » a-t-il conclut.
Mohamed slem Camara

Comments

comments