Kankan: couplage des élections en Guinée (referendum/Législatives) ; les citoyens réagissent

Kankan: couplage des élections en Guinée (referendum/Législatives) ; les citoyens réagissent

0
PARTAGER

Le référendum constitutionnel se tiendra le 1er mars prochain en Guinée et sera couplé avec les législatives. L’annonce a été faite à travers un décret présidentiel lu sur les ondes des medias d’Etat le mardi 4 février 2019. Face à cette décision du premier magistrat du pays, les populations guinéennes ont des avis multiples et divers.
Dans la commune urbaine de Kankan, chacun en ce qui lui concerne donne à cette décision une appréciation. Pour certains citoyens interrogés par notre rédaction, ce choix du Président n’est pas le bienvenu. C’est le cas du jeune diplômé Aboubacar Sidiki Diané qui pense que ce brusque changement est une astuce pour décourager les nouveaux partis engagés dans le processus électoral. Le jeune diplômé estime que certains partis ont beaucoup dépensé pour les campagnes et que ce changement de date accompagné d’un couplage d’élection n’a pas lieu d’être. Il pense également que ce couplage causera de sérieux problèmes aux populations analphabètes guinéennes.
Pour M. Keïta Mohamed, enseignant de profession, c’est une décision formelle qui permettra à l’Etat de mieux contrôler les dépenses. « Avant tout, le pays traverse une situation sociopolitique difficile à expliquer. Le report à une date à la quelle il y’a la stabilité est tout à fait normal…L’organisation d’une élection demande une forte dépense. Donc, coupler les élections permettra à l’état de minimiser les dépenses afin de faire face à d’autres problèmes. » a-t-il avant de lancer un appel aux populations guinéennes d’accepter cette décision présidentielle.
En attendant cette échéance attendue, l’heure est aux différentes campagnes avec les formations politiques en lice.
Moussa Smith Kourouma

Comments

comments