Kankan: Attaque contre le cortège du PM Kassory Fofana à Labé, l’Union...

Kankan: Attaque contre le cortège du PM Kassory Fofana à Labé, l’Union Mandingue condamne l’acte

0
PARTAGER

Apres l’attaque perpétrée contre le cortège du Premier Ministre guinéen kassory Fofana à Labé la semaine dernière(mercredi 20 et jeudi 21 novembre Ndlr),l’Union Mandingue de Kankan décide de hausser le ton en condamnant cet acte .C’etait en faveur d’un point de presse tenu ce jeudi 28 novembre 2019 au siège de ladite union que les sages l’ont fait savoir en présence de ceux des autres régions du pays dont le Fouta,la Basse Cote ainsi que la Guinée forestière. Au cours de cette rencontre de sensibilisation, le porte parole de l’union mandingue est d’abord revenu sur les principes de bon voisinage et d’entente qui caractérisent la cohabitation entre les fils et filles de la Guinée. Ce, depuis belle lurette .Pour El hadj Bakary Coulibaly, la Guinée est une et indivisible « Notre force reste et demeure la paix qui existe entre nous ».
Parlant de l’attaque notamment les jets de pierres dont a fait victime le cortège du Premier Ministre guinéen à Labé ; l’union mandingue par le biais de son porte parole a condamné l’acte en ces termes : « Ce qui s’est passé nous a pas plu dans la mesure où le Premier Ministre n’a pas affirmé des propos deplacés.Nous condamnons cet acte ainsi que tout autre acte pouvant diviser les enfants du pays. Nous prônons tous en faveur d’une paix durable dans notre pays ».Poursuivant, Elhadj Bakary Coulibaly a lancé un appel à tous les fils du pays à la préservation des acquis de paix. « Ce n’est pas une question du Manding, ni du Fouta, Basse cote ou la Foret c’est plutôt une question du pays. C’est pour le bien et l’intérêt de la Guinée quand il ya la paix » a-t-il conclut.
Présents à la rencontre les sages des autres coordinations du pays ont abordé dans le même sens. Pour Amadou Bailo Diallo porte parole des sages du Fouta à Kankan, il est du rôle des sages de passer les messages de paix. Le porte parole du Fouta affirme que le Fouta a été toujours symbole d’hospitalité et de paix. « Ce qui s’est passé nous avons tous déploré l’acte. Ce n’est ni notre volonté, ni celle des enfants du Fouta ou encore le souhait des sages…Le Fouta a été toujours symbole d’hospitalité »affirme t’il.
Mohamed slem Camara
624 04 07 93

Comments

comments