Kankan : Apres l’éboulement d’une Mine à kankancoura, le Préfet prend des décisions...

Kankan : Apres l’éboulement d’une Mine à kankancoura, le Préfet prend des décisions fermes et annonce des poursuites

0
PARTAGER

Suite à l’éboulement la semaine dernière d’une carrière transformée en mine d’or au quartier kankancoura faisant un bilan de 6 morts, les autorités préfectorales viennent de prendre des dispositions fermes.
Au cours d’une conférence de presse tenue à la Préfecture ce jeudi 12 septembre 2019, le Préfet de Kankan a d’abord déploré la situation avant de situer les responsabilités. Selon Aziz Diop, les responsabilités sont partagées à tous les niveaux tant chez les Ecogardes que le conseil du quartier ainsi que les habitants dudit quartier et certains cadres du RPG Arc En Ciel.
Aux dires de la Première autorité de la Préfecture, les agents des eaux et forets qui prennent garde au périmètre forestier conservé de kankancoura étaient au courant de l’exploitation de l’or dans cette ancienne carrière de gravier idem que le conseil du quartier. « Mais ils n’ont pas pris des mesures fermes et le conseil de quartier n’a pas remonté l’information » a-t-il dit.
Déplorant ainsi les dégâts causés par cet éboulement dont la mort de 6 dames de la localité, le Préfet a annoncé un certain nombre de recommandation parmi lesquelles :La demande auprès du ministère de l’environnement de la clôture immédiate du périmètre forestier de kankancoura, le renforcement des capacités des écogardes .Car selon le préfet, sur 16 agents seuls 6 sont opérationnels. Ensuite l’installation d’une brigade mixte dans cet endroit pour des fins de contrôle.
Il a par ailleurs annoncé certaines sanctions dont la suspension des Ecogardes, du conseil du quartier et la poursuite judiciaire contre tous les acteurs impliqués dans ce drame. « Tant que les sanctions sont pas prises, nous n’allons pas nous arrêter » a-t-il averti.
A noter que selon les informations fournies par Aziz Diop, à nos jours 12 personnes sont interpellées et doivent répondre devant la justice.
Il est important de signaler que les éboulements sont devenus les principales causes de mortalité dans les mines de la Région de Kankan, il est temps que les populations prennent conscience des dangers liés à l’exploitation clandestine et artisanale de l’or. En lieu et place des déclarations et annonces, les autorités à tous les niveaux aussi doivent agir à travers les actes concrets afin de sauver les vies humaines. Car comme disait l’autre : « mieux vaut prévenir que de guérir ».
Mohamed Slem Camara
624 04 07 93

Comments

comments