EDG Kankan : la promesse “ratée” du Préfet écœure les jeunes, ils...

EDG Kankan : la promesse “ratée” du Préfet écœure les jeunes, ils exigent enfin la fermeture de la centrale

0
PARTAGER

ce mardi 16 juillet 2019 plusieurs dizaines de jeunes ont manifesté dans les rues de la commune urbaine pour exprimer leurs colères face au non respect de la promesse faite par le préfet dans le cadre de la fourniture du courant à la ville suite de 18H à 8H .C’était au cours d’une rencontre que le locataire de dakèmè a fait savoir suite au cas vol de carburant intervenu à la centrale thermique de la ville il ya de cela quelques jours. Selon les manifestants, Aziz Diop les avait rassuré que Kankan pouvait avoir le courant au moment indiqué notamment de 18h à 8H.Ce qui n’a pas été effectif ;car aux dires des jeunes la promesse n’a été tout simplement respectée. « Monsieur le Préfet suite au vol du carburant, nous avions décidé de fermer la centrale jusqu’à la satisfaction de notre revendication notamment la desserte de 18h à 8h, mais vous nous aviez promis que dans 15 jours on allait avoir le courant. On a attendu jusqu’à ce jour(le 16 ndlr) très malheureusement la revendication n’est pas prise en compte et la promesse n’a pas été respectée .Sur ce, nous avons décidé ce matin de fermer la centrale sans casse…on est prêt à se passer aujourd’hui du service de l’EDG jusqu’à la prise en compte de notre revendication » a déclaré Lamine Kaba.


Apres avoir entendu attentivement les jeunes en colères, le Préfet de Kankan a d’abord regretté le non respect de la promesse tenue avant de revenir sur certaines démarches qu’il a eu à mener. Selon Aziz Diop, il est impossible de fermer la centrale à ce jour. « Quelque soit le plan, j’ai un discours de vérité vis-à-vis de vous, vous fermez aujourd’hui on va pénaliser durablement nos parents. Deux jours d’arrêt des groupes, c’est fini….Aujourd’hui c’est impossible de donner le courant à Kankan de 18H à 8h du matin » a-t-il lancé avant de les inviter à la patience.
Sans doute la goute d’eau qui a fait déborder le vase
Cette intervention du Préfet de Kankan, n’a pas laissé les jeunes manifestants indifférents. Ils ont décidé d’agir autrement en scandant des slogans hostiles à son encontre. Dans la foulée on pouvait entendre « Préfet Zéro », « A bas le Préfet ». Par le biais de leur porte parole, ils ont pris la décision de fermer la centrale électrique de Kankan. Un cri de cœur que les responsables de l’EDG ont peut etre entendu. Car la centrale est restée fermée pendant la soirée du 17 juillet 2019.Conséquence : la ville est restée dans le noir durant toute la nuit du 16 au 17 juillet. Affaire à suivre !

Mohamed slem Camara
624 04 07 93

Comments

comments