Chronique: Guinée,un château d’eaux qui a soif

Chronique: Guinée,un château d’eaux qui a soif

0
PARTAGER

“La Guinée chateau d’eaux de l’Afrique de l’ouest” :Ceci a été longtemps un refrain enseigné à bon nombre de guinéens dans les differentes écoles du pays.Une phrase qui fait rêver,mais surtout qui fait espérer. Oui notre pays “château d’eau de l’Afrique de l’ouest” ,toute chose qui s’expliquerait par le fait que plusieurs fleuves de la sous région y prennent leurs sources,pour reprendre l’expression de mes professeurs.Cette situation devait permettre à ce pays ou aux habitants de cette nation d’avoir suffisamment de l’eau dans les foyers.Mais ce n’est pas le cas.
Ce refrain ou ce slogan est loin de refléter la réalité.De Conakry à mamou en passant par kindia kankan,siguiri,mandiana jusqu’en région forestière, les populations souffrent du manque d’eau.
L’eau potable ou buvable se fait rare.Pour s’approvisionner de cette denrée ,les habitants des localités frappées par cette crise sont obligés de vivre toutes les peines du monde. Souvent c’est des distances qui sont parcourues à la quête de quelque chose rare.Ou tout simplement c’est filtrer l’eau de puits avec toutes les difficultés autour. D’ailleurs à l’intérieur du pays ,beaucoup n’ont pas ce temps,le recours c’est l’eau des marigots,étangs et autres points d’eaux avec toutes les infections pouvant affecter la qualité de l’eau.
Les forages ou bornes fontaines installés par endroit ne désemplissent pas, des femmes sont obligées de passer plusieurs minutes voir des heures à l’attente de l’eau.Dans certains quartiers de Conakry,pour se procurer de cette ressource vitale,il faut gâcher le sommeil en se levant très tôt.À l’intérieur c’est le comble car de nombreuses villes sont frappées par le manque d’eau.Tout ceci se passe au vu et au su de la société des eaux de Guinée.À kankan par exemple,des quartiers ne sont pas au courant de l’ existence de la SEG notamment bordo,senkefra,missiran pour ne citer que ceux là.Ces quartiers et tant d’autres ne sont pas dotés des installations de cette société qui s’occupe des eaux dans notre pays.Ceux qui en ont ne voient l’eau dans des robinets que par rotation.Triste réalité!
À siguiri,mandiana,kouroussa et autres, l’eau est un luxe.Un bidon d’eau se vend entre 1000 et 2000gnf en fonction des localités.Les plus nantis s’aprovisionnent avec les eaux minérales produites par les compagnies d’eaux.
En Guinée l’eau devient du jour au lendemain une denrée rare,l’aménagement des fleuves qui existent dans ces localités pourrait permettre aux habitants de bénéficier d’une eau de qualité potable,mais surtout buvable.Mais pour l’heure tout ce que nous pouvons dire le château d’eau ,manque d’eaux et il a tres soif!

Mohamed slem camara
624040793

Comments

comments