Kankan : policiers et taximaitres se jettent les pierres dans un affrontement

Kankan : policiers et taximaitres se jettent les pierres dans un affrontement

0
PARTAGER

Loin d’être une fiction ,le rond point missiran ressemblait ce lundi 4 juin 2018 à une scène de film d’action.Pour cause:Plusieurs dizaines de chauffeurs de taxi moto ont manifesté devant les locaux du commissariat central de la police du quartier missiran pour exiger la libération d’un des leurs ainsi que les motos saisies par la dite police .Bilan: 1 agent blessé, 12 personnes arrêtées et 27 motos saisies.

La goutte d’eau qui a fait deborder le vase .
Selon Mamadi konaté, President de l’Union des transporteurs de taxi moto de kankan les raisons de cette manifestation s’expliquent par l’arrestation de 3 motos et un chauffeur hier au marché dibida. “Hier aux environs de 18h j’ai été informé au bureau par un groupe de conducteurs de taxi moto sous prétexte qu’ils ont été chassés par les jeunes de banankoroda suite à une dispute entre un des leurs et un charretier.C’est ainsi les jeunes de banankoroda se sont mélés dans la situation…Ils ont appelé la police qui est venue récupérer 3 motos garées dans un foyer,avant d’interpeller un de nous.Sitôt informé de cette situation, je me suis transporté au commissariat avec Le Dcj demandant la libération du jeune.ce qui fut fait…mais d’autres jeunes ne savaient pas qu’il était libéré c’est pourquoi ils sont sortis ce matin pour réclamer la libération de leur ami et les 3 motos” explique t’il.

Jets de pierres entre policiers et grognants
Très remontés et engagés ces jeunes ont érigé les barricades au rond point missiran non loin du dit commissariat. Aux dires d’un manifestant, pour leur repousser ,les agents se sont servis des pierres et cailloux.Toute chose qui a conduit à cet affrontement entre les 2 camps.
D’un coté policiers tenant des pierres et de l’autre les grognants dechainés tenant des gourdins et cailloux.Consequence:1 agent grievement bléssé.
Interrogé sur cette situation, le commissaire central colonel gerome kolié s’est dit etre surpris de cette descente des chauffeurs de taxi moto avant de deplorer l’acte. “ils devaient venir s’enquérir des réalités d’abord avant de manifester comme ça,moi j’ai été surpris ce matin par leur arrivée…d’ailleurs le Monsieur dont il parle a été libéré depuis hier et les motos ont été deposées ici par les citoyens non pas les policiers” précise l’officier de police.
Parlant de la mode de répression de ses agents il ajoutera ceci: ” je déplore cette manière de faire, c’est peut-être qu’ils se sont vus trop agressés qu’ils ont préféré cette mode,vue qu’ils n’ont pas suffisamment des moyens de répression et de défense ” conclut il.
Au moment où nous quittions les lieux un groupe de jeune avait érigé les barikades à la station missiran empêchant le passage aux usagers.Ce ,malgré l’appel lancé par le président des taxi motos qui considère ces derniers d’infiltrés.Affaire à suivre.

Mohamed slem camara
624040793

Comments

comments