Tokouno ; installation du conseil communal : un deuxième cas de mort...

Tokouno ; installation du conseil communal : un deuxième cas de mort enregistré

0
PARTAGER

A l’intérieur du pays précisément dans la Région de kankan, l’installation des conseils communaux ne finit pas de faire les victimes. Dans la sous préfecture de Tokouno, localité située à 120km de Kankan, des heurts ont été constatés le week end dernier faisant ainsi des morts et plusieurs blessés graves. Aux dires des témoins, un mouvement indépendant dénommé « WOROBÉ SABATY » essentiellement composé de DIAWARA (autochtones de TOKOUNOU) n’arrive toujours pas à accepter la victoire de SEKOU KAMISSOKO candidat du RPG aux dernières élections communales et ce malgré la médiation de tous les notables des villages environnants. C’est la raison pour laquelle les habitants des autres villages ont rejoint la commune rurale ce samedi 06 avril 2019 pour demander pacifiquement l’ouverture de la mairie. À la grande surprise des manifestants, les cailloux ont été lancés ainsi que quelques coups de fusils entrainant la mort d’une personne sur place et une dizaine de blessés. Les forces de l’ordre ont investi les lieux et les arrestations se poursuivent. À noter que les personnes impliquées dans cette affaire ont pour la plupart pris la fuite.
Aux dernières nouvelles, nous venons d’apprendre ce lundi 8 avril 2019 la mort d’un autre blessé à l’hôpital régional de Kankan.
Mamadi Condé de Tokouno pour kankan24.com

Comments

comments