Kankan/secteur piscicole: M.siba Toupou parle de l’initiative Présidentielle

Kankan/secteur piscicole: M.siba Toupou parle de l’initiative Présidentielle

0
PARTAGER

Dans ses démarches de permettre à la population d’avoir accès aux produits halieutiques, le Président de la République a lancé une initiative dite présidentielle. Cette initiative consiste à l’empoissonnement des différentes mares du pays surtout celles de la Région de Kankan.
Ici à Kankan cette campagne semble se dérouler bien, en tous cas c’est que nous laisse entendre le Directeur régional de la pêche et de l’aquaculture de Kankan. Interrogé, Monsieur siba TOUPOU affirme que le secteur se porte bien malgré la dégradation de l’écosystème « la Guinée étant le château d’eau de l’Afrique de l’ouest ne doit pas avoir besoin de poissons de mer si on arrive à développer le secteur piscicole dans le pays. Vous remarquez aujourd’hui le poisson devient la principale source de protéine dans notre pays, le taux de la consommation est très bas à l’intérieur du pays d’où la nécessité de développer la pisciculture et c’est ce que nous avons entrepris avec l’initiative présidentielle»
Dans la Région Administrative ; ce projet prend forme et se matérialise par l’aménagement et l’empoissonnement de plusieurs sites dans les différentes sous préfectures et préfectures, mais aussi la formation des populations à la pisciculture. Sur les critères de choix des sites, le Premier Responsable de la pêche de Kankan parle de La disponibilité de l’eau et des aliments, la proximité avec le village pour éviter les cas de vol et l’accessibilité. « Au niveau de la Région, nous avons empoissonné plus de 25 marres en 2018 avec les espèces de poisson venues de l’extérieur dont le Tilapia Nilotica ».
Malgré l’existence des différents cours d’eaux dans la Région, la rareté et cherté du poisson se font sentir souvent sur les différents marchés .Selon le Patron de la Pêche en Région kankanaise, ceci s’explique par le désengagement des gens dans la Pisciculture « les gens ont les yeux beaucoup rivé sur la mer. Pourtant les eaux maritimes sont aujourd’hui pauvres en ressources marines…il faut qu’on apprenne à élever les poissons. La chine par exemple arrive à produire 60 pourcent de la production mondiale en eau douce ». Face à la situation, Monsieur Siba Toupou exhorte les uns et les autres à la pratique de la pisciculture qui selon lui peut être mieux bénéfique en matière de production de poisson.
Mohamed Slem Camara
624 04 07 93

Comments

comments