Kankan : mort du chauffeur au fleuve milo,la police et la gendarmerie...

Kankan : mort du chauffeur au fleuve milo,la police et la gendarmerie pointées du doigt

0
PARTAGER

Ce jeudi 7 juin 2019, des heurts ont éclaté par endroit dans la commune urbaine de Kankan entre jeunes et agents de la sécurité notamment la police. Triste conséquence de la mort d’un jeune chauffeur des suites de noyade au fleuve Milo précisément à bada. Très remontés, les jeunes qui y fréquentent et travaillent ont inondé les différentes artères principales de la ville avec le corps de la victime déposé dans une charrette pour exprimer leur colère .Pour ce faire, ils ont sillonné quelques carrefours de la ville avec le corps de la victime avant d’investir le commissariat central de la police où ils ont été dispersés à coup de gaz lacrymogènes. Aux dires de certains manifestants, c’est la police qui aurait fait immersion sur les lieux occasionnant la mort du chauffeur Mohamed Condé .D’autres indexent la gendarmerie « lors de la patrouille, il(Chauffeur ndlr) a eu peur avec un de ses amis .Pour se sauver, ils ont décidé de se jeter à l’eau. Ce qui a occasionné sa mort par noyade » indique un jeune en colère.
Au commissariat de la police de Missiran, c’est la stupéfaction. Selon le Lieutenant yafodé Keita Chef service General et chargé des opérations du dit commissariat, la police n’a aucune part dans cette affaire. « Aucun de mes agents n’est sorti aujourd’hui pour ces genres d’opérations » se défend il.

le Lieutenant yafodé Keita Chef service General et chargé des opérations au commissariat de police de kankan

Même thèse avancée à la gendarmerie territoriale. Joint par notre rédaction, le Commandant de cette structure à Kankan nie les accusations et affirme n’avoir fait aucune patrouille dans la journée. « Je n’ai pas instruit une équipe pour la patrouille…il ya de cela un mois, je n’ai pas fait de patrouille compte tenue de l’état de ma voiture. Les patrouilles sont beaucoup réduites chez nous présentement » lance le Lieutenant colonel Ibrahima Sory Keita.
le Lieutenant colonel Ibrahima Sory Keita.

A noter que lors de cette manifestation, il n’y a pas eu de dégâts majeurs enregistrés, mais des échanges de pierres entre manifestants et agents de la police a-t-on constaté sur le terrain.
Le corps de jeune chauffeur mort par noyade a été déposé à la morgue de l’hôpital régional dans la soirée .Et la gendarmerie promet une enquête pour élucider les choses. Affaire à suivre !
Mohamed slem Camara
624 04 07 93

Comments

comments