Kankan : les enseignants contractuels très remontés contre le Ministre Mory Sangare

Kankan : les enseignants contractuels très remontés contre le Ministre Mory Sangare

0
PARTAGER

Dans la matinée de ce lundi 29 avril 2019 les cours ont été perturbés dans plusieurs établissements de la commune urbaine de Kankan. Cela fait suite à une manifestation de colère déclenchée par les enseignants contractuels de Kankan pour réclamer leur engagement à la fonction publique sans condition. Pour ce faire entendre, ils ont investi les différentes artères de la ville avant de faire immersion dans plusieurs écoles de la ville où ils ont contraint les élèves à bouder les cours. Conséquence : les cours aux arrêts et des cas de blessés enregistrés.
Dans quelques établissements de la ville, des pagailles et troubles ont été enregistrées. C’est le cas du lycée Marien N’gouabi et le lycée Moryfidjan Diabaté où on a assisté à un scenario semblable à une intifada entre élèves venus accompagner leurs professeurs et ceux présents sur place semant ainsi un désordre total. Les services de sécurité présents sur place ont tenté de maitriser pacifiquement la situation, mais malgré tout un enseignant contractuel a été blessé par coup de pierres jetées par les manifestants ainsi que deux élèves apprend t’on sur le terrain.

Un des enseignants bléssés

Selon les enseignants contractuels contactés par notre rédaction, les revendications continuerons jusqu’à l’aboutissement de leurs revendications. C’est à dire leur embauche à la fonction publique sans condition. La plupart d’entre eux affirment être trahis par le Ministre de l’enseignement national en l’occurrence Mory Sangaré. « On veut notre engagement direct à la fonction publique sans condition, on a été recruté en qualité d’enseignants contractuels pas volontaires, ce mouvement n’est pas contre le Président ni rien, mais plutôt contre le Ministre Mory Sangaré » dixit le coordinateur régional des enseignants contractuels de Kankan Alia Camara.
Pour rappel, ces contractuels ont été recrutés par le Gouvernement guinéen pour pallier au manque de professeurs dans les classes au moment de la grève générale déclenchée par le syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée « Slecg » version Aboubacar Soumah. Une grève qui a paralysé le système éducatif guinéen au bout de plusieurs mois.
On apprend au travers de certains contractuels qu’au collège kankancoura plusieurs contractuels ont été remerciés par la principale de la dite école. Une autre situation qui aggrave la colère des enseignants contractuels.
Mohamed slem camara
624 04 07 93

Comments

comments