Guinée : Un Mouvement est né « AYAMA » ; le...

Guinée : Un Mouvement est né « AYAMA » ; le Président s’exprime !

0
PARTAGER

La ville de Kankan étant l’une des plus grandes villes du pays se trouve de nos jours en plein expansion. La jeunesse a compris la nécessité de prendre son destin en main ; justement c’est dans cette optique qu’un mouvement y est né, il s’agit bien du mouvement AYAMA .Depuis quelques mois ce mouvement se bat en sa manière afin de participer au développement de la Guinée en General mais celui de Kankan en particulier.
La rédaction de votre quotidien est partie à la rencontre cette semaine du fondateur et Président du dit mouvement.
Lisez cet entretien exclusif de Mory Lil Mo Camara!

K24 : Bonjours Monsieur, s’il vous plait présentez vous ?
Je suis Mory Camara Président du mouvement AYAMA
K24 : Depuis quand ce mouvement est né et dites nous ça signifie quoi ?
Le mouvement AYAMA c’est un Mouvement citoyen ; social apolitique .Mais qui peut intervenir dans le domaine politique pour l’intérêt de la jeunesse de Kankan.
K24 : Qu’est ce qui vous a poussé à créer ce mouvement ?
La création de ce mouvement découle d’une remarque selon la quelle ; les jeunes de Kankan vont en rangs dispersés. J’ai pensé à la création d’un mouvement qui permettra de créer la cohésion et l’entente entre ces jeunes. Egalement faire un consortium des jeunes pour que nous puissions évoluer ensemble avec un même objectif. Ce sont entre autres des idées qui nous ont poussées à créer ce mouvement.
K24 : L’objectif de ce mouvement c’est quoi ?
C’est le développement de Kankan à travers la réalisation de plusieurs activités
K24 : Depuis la création de ce mouvement ; à nos jours quelles sont les activités que vous avez menées ?
Le mouvement est créé le 9 mars 2017.Depuis cette date, nous avons mené beaucoup d’activités. La première activité était une conférence débat au cours de laquelle ; nous avons essayé d’unir toutes les autres associations et des jeunes leaders de Kankan dans le but de mettre en place un consortium des jeunes.
Egalement lors de l’an 60 de l’indépendance de la Guinée ; nous avons été sollicités par le Préfet de Kankan dans le cadre de l’organisation de cette fête importante à Kankan. Nous avons répondu à l’appel du premier Magistrat de la Préfecture et nous nous sommes impliqués dans l’organisation à 70 pour cent. D’ailleurs nous avons assaini la devanture de la Préfecture notamment la place des martyrs ; la Maison des jeunes. Nous nous sommes impliqués avant, pendant et après la fête.
Entre autres activités ; tout récemment, nous avons procédé à l’assainissement du quartier Météo d’où d’ailleurs nous avons implanté une antenne. Tout le mouvement est venu appuyer massivement les jeunes du quartier afin que cette opération soit une parfaite réussite

K24 : Votre mouvement est composé de combien d’associations ?
Aujourd’hui je me retrouve au moins avec 9 associations qui sont dans le mouvement. Nous travaillons ensemble en synergie. Je rappelle que ces associations travaillent dans ce Mouvement en qualité de membres du mouvement .En guise d’exemple, le Président du Mouvement LIBEREZ FASSO est porte parole du Mouvement AYAMA.
K24 : Que signifie AYAMA et pourquoi ce nom ?
Ayama est un terme Malinké qui signifie pereniser.Celà veut dire que nous prônons pour la pérennisation de la paix, l’entente ; la fraternité ; l’union entre les jeunes en vue d’un développement meilleur et durable
K24 : Quelles sont les difficultés auxquelles vous êtes confrontées ?
Nous sommes confrontés à plusieurs difficultés dont le manque de moyens et de soutiens.
Moi qui suis Président, je me débrouille afin de subvenir à certains besoins du Mouvement d’autant plus que nous n’avons pas de bailleurs. Le mouvement de façon entière est en manque d’un parrain national et une Marraine. On est à la disposition de tous et nous tendons une main franche à toutes les personnes de bonnes volontés afin que nous puissions atteindre l’objectif, celui d’unir les jeunes afin de participer au développement du pays et surtout de Kankan.

K24 : Pour finir c’est quoi vos projets futurs ?
(Rire) ; quand nous prenons la situation actuelle du pays, on se rend compte que la vie socio politique est très critique. Nous guinéens, pensons que le problème guinéen est ethnique ; mais moi je pense que la Situation du pays est trop politisée. Ce qui me pousse à dire que le problème guinéen n’est pas Ethnique, mais plutôt politique. C’est pourquoi nous envisageons dans les jours à venir la tenue de la caravane de la paix que nous avons voulue régionale .Mais une fois à Conakry, on a rencontré Monsieur le Ministre de la jeunesse qui nous a demandé si la caravane serait nationale. C’est notre souhait, mais nous sommes confrontés à un problème de moyen ; si nous avons le soutien du Gouvernement à travers le Ministère on pourrait faire de cet événement national. Nous attendons l’aide des bailleurs afin de concrétiser ce projet qui permettra de parler paix et la consolider à travers une grande caravane.
Votre mot de la fin
Je termine par remercier le site kankan24.com qui est une référence aujourd’hui en matière de medias.
Je remercie également la jeunesse de Kankan à travers toutes les associations de la ville ; sans omettre tous les éléments du Mouvement.
Je vous remercie
Interview réalisée par Mohamed Slem Camara
624 04 07 93

Comments

comments