Alhousseiny Makanera Kaké: «Normalement Alpha Condé, c’est mon père »

Alhousseiny Makanera Kaké: «Normalement Alpha Condé, c’est mon père »

0
PARTAGER

Dans une des émissions de la radio Batè Fm Kankan intitulée « Tougnafowati, à vous l’antenne » ; l’ancien Ministre de la communication Alhousseiny Makanera kaké est revenu sur son différend avec le chef de file de l’opposition, mais aussi et surtout sa venue dans le cercle de la Mouvance. Concernant son départ de l’opposition republicaine;Makanera explique que cela est dû à plusieurs raisons dont le non respect de certains engagements et accords. En ce qui concerne sa part dans le budget alloué par le Président au chef de file de l’opposition, Makanera affirme avoir reçu 10millions (GNF) chaque mois jusqu’à son départ du cabinet. « Mais ce n’est pas ça qui nous a unis (Cellou dalein Diallo Ndlr), c’est le respect des engagements pour le bonheur du pays .Si ces accords ne sont pas respectés ; je quitte» a-t-il précisé.
Parlant de sa relation avec le Président de la République, l’Ex Ministre dira que le courant passe bien avec l’actuel locataire de sekoutouréya .Aux dires de M.Makanera Kaké, Alpha Condé est son père « vous n’êtes pas sans le savoir que normalement le Professeur Alpha Condé est mon père. Car il est né dans les mains de mon grand père qui fut interprète du commandant Blanc à Boké. Le papa d’Alpha Condé et mon grand père travaillaient au même endroit. Notre relation ne date pas d’aujourd’hui ».
Considérant le chef de l’Etat guinéen comme son « père »,l’Ex Ministre de la communication n’a pas tari d’éloges vis-à-vis de sa gestion du pays. Pour lui, le bilan du Professeur Alpha Condé reste nettement positif. A la question de savoir s’il peut accepter le qualificatif de griot du Président, sa réponse a été claire. « Griot d’Alpha Condé ou dalein, j’accepte le mot griot. Parcequ’en Afrique, le Griot a de la valeur, c’est lui dit la vérité aux chefs ».
Pour finir ; Alhousseiny Makanera kaké a lancé un appel pressant à l’ensemble de la population de Kankan de prendre à bras le corps la mouvance ; surtout ne pas lâcher prise.

Mohamed slem Camara
624 04 07 93

Comments

comments