Kankan,Affaire domaniale: Un citoyen accuse le préfet Aziz diop et porte une...

Kankan,Affaire domaniale: Un citoyen accuse le préfet Aziz diop et porte une deuxième plainte

0
PARTAGER

Le feuilleton Aziz Diop et les héritiers de feu Elhadj Sidiki Kaba portant sur un domaine situé dans la commune urbaine de kankan,n’est pas prêt à connaitre son épilogue. Après une première plainte portée par Sd kaba l’un des fils du feu Elhadj Sidiki Kaba au mois d’août dernier,c’est une deuxième plainte qui vient d’être portée contre le Préfet de kankan par la même personne.Cela fait suite à l’arrestation dont il a été victime au mois d’août dernier,lorsqu’il tentait de réparer une partie de la concession du domaine qui a cédé sous l’effet des fortes pluies qui se sont abattues sur la ville de kankan le 12 août 2018. Selon la victime ,cette arrestation des agents du commissariat a été commanditée par le Préfet de kankan,mais ajoute t’il de façon arbitraire.
Digérant pas la manière,Mohamed sd Kaba réclamant donc la propriété du domaine ,décide de porter plainte contre la Première autorité de la Préfecture de Kankan pour abus de pouvoir , arrestation arbitraire ,calomnie et diffamation de caractère.
Quelques mois après le dépôt de ces plaintes,le plaignant décide de relancer la dernière plainte au près du nouveau Procureur Général.
La genèse du Problème
Il est important de rappeler que le domaine en question est Situé au grand marché dibida entre l’axe silanimangbo et la rue du commerce.Il s’agit de deux parcelles n°2 et 3 du titre foncier N° 43 de kankan-Beyla achetées par le feu Elhadj sidiki kaba depuis 1957.Un domaine qui est resté en bail durant 30 ans par l’État à un certain opérateur du nom de Diané,suite aux allégations de certains commerçants qui ont affirmé que le lieu tombe dans le contentieux franco-guinéen. Toute chose qui selon les informations reçues a fait que le Gouvernement a mis le domaine en bail.
Des arrêts d’annulation du bail
Selon les documents à notre possession, plusieurs arrêts judiciaires et décisions gouvernementales font échos de l’annulation de ce contrat de bail.Selon le document,la cour supreme en son audience du 23 juillet 2012 a rendu l’arrêt 75 pour consacrer le droit des Héritiers de feu Elhadj Sidiki Kaba représente par Mohamed SD Kaba sur la propriété de ce titre foncier.À l’appui de cet arrêt de la cour suprême, des décisions administratives ont été également prises pour rétablir les Héritiers de feu Elhadj Sidiki Kaba à savoir :l’arrêté N°730 du 02 avril 2013 portant annulation de bail emphytéotique de 30 ans du 13 décembre 1990 pris par le Ministère de l’urbanisme passé entre Elhadj Amadou Diane et ce département. Les courriers ont été egalement addressés aux autorités judiciaires et politiques de kankan en leur informant du rétablissement des héritiers de feu Elhadj sidiki Kaba dans leur droit de propriété .C’est le cas des courriers N°055,056,057,058 et 060 en date du 11 septembre 2013 de la commission Nationale de recensement du fichier du Patrimoine Immobilier de l’État,Présidence de la République.
Aux dires du plaignant,plusieurs autres procès leur ont donné raison par rapport à l’appartenance des lieux « je suis détenteur et beneficiaire de plusieurs décisions judiciaires et administratives par rapport à cette propriété,je l’ai revendiquée légalement » explique t’il avant de confier que les autorités préfectorales en connivence avec certains agents judiciaires continuent à empocher l’argent issu des locations des lieux.
Il nous a été précisé que 19 magasins sont construits sur ce domaine. »Depuis 2011, les lieux profitent q’aux prefets ».
Un domaine qui profite t’il au préfet Aziz Diop?
Concernant le cas d’Aziz diop le plaignant ajoute que tous les documents relatifs à l’annulation du contrat de bail du domaine ont été donnés à Aziz diop,mais que ce dernier refuserait de se soumettre aux respects de ces decisions : »Le Préfet Aziz diop continue à récupérer les frais de location des 19 magasins qui sont à son compte sans titre,ni droit ».
Joint au téléphone sur cette affaire,le Préfet de kankan nous a laissé entendre que le Monsieur est libre de dire tout « Laisse lui faire la propagande,qu’il porte plainte c’est tout » nous a t’il répondu.
Parlant de la plainte elle est déposée deux fois ,mais selon le plaignant Aziz diop refuse de répondre.
Tous les regards donc sont braqués sur le parquet.
Le plaignant Mohamed SD Kaba nous a confié,ne pas être prêt à lacher l’affaire « je veut que justice soit rendue et qu’on nous restitue les domaines » lâche t’il.
À noter que le Préfet n’est pas le seul accusé dans cette affaire,certains cadres de l’ancienne équipe judiciaire de Kankan sont également cités par Mohamed Sd Kaba. Affaire à suivre !

Mohamed Slem Camara
624 04 07 93

Comments

comments